Disciplines

Les Claviers et Accordéons

Disciplines
Les claviers regroupent l’ensemble des instruments dont les notes sont organisées par un ensemble de touches. Parmi ceux-ci, on trouve notamment le piano, l’orgue, le xylophone, le glockenspiel, l’accordéon ou encore le synthétiseur. L’utilisation des claviers permet une polyphonie riche et variée en solo ou en accompagnement.

piano Piano
Créé au début du XVIIIe siècle par l’italien Bartolomeo Cristofori à Florence, sous l’appelation de piano forte, le piano naît de l’évolution d’instruments médiévaux : le tympanon et le clavicorde. La subtilité, l’émotion et la beauté pianistiques reposent sur la faculté du joueur à utiliser chaque main indépendamment l’une de l’autre, tant du point vu rythmique que sonore, tout ceci simultanément. Le piano ouvre un large horizon sur les répertoires de la musique classique (Chopin) mais également contemporaine du jazz, au rock à la variété, en solo, en formation, en accompagnement de chant ou d’orchestre.
 Professeurs de piano : Denis Lippler et Michel Ronzeau


accordeon diatonique fotolia Accordéon
Né en 1829 à Vienne, l’accordéon surnommé « le piano à bretelle » est un l’instrument des musiques populaires et tradionnelles aujourd’hui présent dans de nombreux répertoires, de la musique classique au rock alternatif. L'accordéon diatonique fonctionne un peu comme un harmonica : lorsqu'on appuie sur un bouton en poussant le soufflet, on obtient une note, et lorsqu'on tire sur le soufflet (avec le même bouton enfoncé), on obtient une autre note. Il y a donc deux notes par bouton, ce qui explique (en partie) sa petite taille.









accordeon fotolia L'accordéon chromatique, lui, donne la même note quel que soit le sens du soufflet lorsqu'on pousse un bouton. Mais son nom de chromatique nous indique surtout qu'il possède toutes les notes de la gamme chromatique (12), incluant "les touches blanches et les touches noires du piano".
Professeur d'accordéon diatonique : Jean-Marc Yven
Professeur d'accordéon chromatique : Corinne Charles


Synthétiseur
synthetiseur fotolia Né dans les années 1950 et popularisé dans les années 1980, à travers la musique pop, le « synthé » est un instrument électronique qui ouvre un horizon extrêmement large puisqu’il offre une polyphonie complète tant sur le plan mélodique que rythmique. En constante évolution, cet instrument a été et est encore utilisé par de grands compositeurs de la musique contemporaine d’Enio Morricone à Jean-Michel Jarre. Le plus souvent, les synthétiseurs utilisés en musique sont nantis d'un contrôleur permettant d'en jouer, généralement un clavier mais il est aussi possible de commander un synthétiseur à partir d'une guitare, de surfaces frappées à l'aide de baguettes. Il existe de nombreuses techniques de synthèse musicale : soustractive, additive, par modulation de fréquence. Les synthétiseurs existent aussi aujourd'hui sous forme virtuelle : il ne s'agit plus d'appareils tangibles, mais de programmes : la production matérielle du son repose alors sur la carte audio d'un ordinateur. C’est cette dernière technique qui est utilisée dans la musique électro.
Professeur de Synthétiseur : Corinne Charles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris
actualités
 
vidéos

Lettre d'information

{emailcloak=off}
Lettre d'information